Sécurité routière : comment rester maître de son véhicule ?

Sécurité routière : comment rester maître de son véhicule ?

Envoyé par le Fév 12, 2019 dans A la Une, Conseils auto | Poster un commentaire

Chaque année, des dizaines de milliers d’accidents surviennent sur les routes de France. Pour limiter le nombre de victimes sur les routes, de nombreuses recommandations ont déjà été faites, comme le fait de ne pas conduire sous l’emprise de l’alcool et/ou de la drogue. En plus de ces prérogatives, il est important de faire en sorte de rester maître de son véhicule lorsque l’on conduit.

Être bien équipé

Une voiture bien équipée, c’est l’une des bases pour rouler en toute sécurité. Plusieurs éléments de votre véhicule vont avoir un rôle capital pour vous permettre de garder le contrôle en cas de problème.

Dans un premier temps, il est primordial de rouler avec des pneus en bon état. En effet, lorsque vos pneus sont usés, ils adhèrent moins à la route et vous avez plus de risques de glisser. D’où l’importance de vérifier régulièrement leur état d’usure. Dès qu’ils sont trop lisses, pensez à les échanger contre des pneus pas chers le plus rapidement possible.

De même, en hiver, n’attendez pas avant d’équiper vos pneus neige ! Lorsque les températures passent sous la barre des 7°C et que la route est recouverte de verglas et/ou de neige, la conduite devient plus dangereuse.

Être vigilant

Au volant, la vigilance est toujours de mise car tout peut arriver. Le véhicule devant vous peut freiner à tout moment ; le feu peut passer au rouge à votre approche ; un enfant peut traverser la route sans faire attention aux voitures, etc.

On recommande donc de porter son regard le plus loin possible devant soi. Mais attention, regarder au loin ne veut pas dire qu’il faut oublier de regarder juste devant soi ! Dans tous les cas, l’objectif est de vous permettre de réagir au plus vite si vous devez freiner en urgence.

Être vigilant peut aussi vouloir dire que vous devez rester informé. Si un message de prévention est affiché au bord de la route, si les automobilistes devant vous allument leurs feux de détresse ou que ceux qui vous croisent vous font des appels de phares, ralentissez l’allure.

Astuce : pour vous tenir au courant des perturbations du trafic sur l’autoroute, vous pouvez écouter la station de radio 107.7 FM.

Adapter sa vitesse

Premier facteur d’accidents de la route, la vitesse est responsable d’un tiers des décès en voiture. On comprend donc mieux l’importance de maîtriser sa vitesse lorsque l’on roule. Il faut également comprendre que plus un véhicule roule vite, plus sa distance de freinage sera importante :

  • 50 km/h : environ 30 m ;
  • 90 km/h : environ 54 m ;
  • 110 km/h : environ 66 m ;
  • 130 km/h : environ 78 m.

Ces distances de freinage seront d’autant plus importantes sous la pluie ou avec de la neige.

Pour tenter de réduire le nombre d’accidents mortels sur les routes, le gouvernement a d’ailleurs décidé de réduire la limite autorisée sur les routes départementales. En limitant la vitesse à 80 km/h, le gouvernement espère sauver 400 vies par an (source : France Bleu).

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *